PANIER  :  AUCUN ARTICLE
top
• Votre adresse email :
• Votre mot de passe :

Feu vélo alimenté par piles

Position :
  |  
Fixation sur :
Ordonner par :

Rappelons d’abord que dans la majorité des pays, et c’est le cas en France, la règlementation impose au cycliste de disposer d’un éclairage lui permettant de voir et d’être vu de nuit ou par faible luminosité. Parmi les équipements de visibilité obligatoires exigés par le Code de la route, le phare avant émettant une lumière blanche ou jaune et le feu arrière de couleur rouge. Différentes solutions existent pour s’éclairer, les feux vélo étant la plus simple.

Les avantages d’un éclairage vélo avec piles

Le premier avantage majeur de l’éclairage à pile est sa facilité d’installation. Contrairement aux feux sur dynamo ou feux à induction par exemple, il ne nécessite pas un montage électrique complexe avec des fils, des capteurs ou des aimants. Une fois les piles mises en place, le feu se pose sur le guidon ou la potence, sur la tige de selle ou le porte-bagages pour le feu arrière, et ça y est, il est prêt à l’emploi. De plus, sans fils, l’éclairage à piles permet de garder son vélo épuré et plus léger. Du fait de cette simplicité d’installation, un feu vélo fonctionnant avec des piles est aisément transposable, ce qui est pratique lorsqu’on utilise plusieurs vélos.

Phare avant à pile pour vélo

L’autre avantage principal des lampes à piles, c’est la constance de la luminosité. En effet, le problème rencontré fréquemment avec les feux dynamo et induction est que l’intensité d’éclairage baisse sensiblement à l’arrêt, dans les embouteillages par exemple. Dans certains cas, le feu s’éteint tout simplement. Avec un feu à piles pourtant, l’éclairage offre sa puissance maximale même à l’arrêt, ce qui assure une meilleure sécurité. Toutefois, il faut noter que la puissance du feu tend à baisser lorsque les piles arrivent en fin de vie.

Utilisez des piles rechargeables pour vos feux de vélo

Pour utiliser ce type de feu vélo, il faut prendre en considération que les piles offrent une autonomie limitée. Ainsi, il faut penser à changer les piles régulièrement et disposer de piles en réserve sur soi. Cela est indispensable pour éviter de se retrouver sans lumière en cours de route et être en effraction avec la loi. L’idéal est d’utiliser des piles rechargeables. Si comme la plupart des cyclistes, vous êtes sensible aux questions de l’environnement, privilégiez ces piles réutilisables, plus écologiques.

Feu vélo arrière à piles Toplight

En somme, le feu de vélo à piles est idéal lorsqu’on utilise peu son vélo, notamment de nuit, et que par conséquent, investir dans un système d’éclairage coûteux ne serait pas rentable.

Pour plus de conseils, retrouvez notre fiche : Comment choisir et installer ses feux de vélo ?.

";