top

Eclairage avant pour vélo

Fixation :
  |  
Alimentation :
Ordonner par :

L’éclairage ou feu vélo avant, un accessoire obligatoire pour les cyclistes

L'éclairage avant pour vélo est un élément essentiel pour la sécurité et le confort du cycliste, tant en ville qu’hors agglomération. Son objectif est d'éclairer la route et d’assurer la visibilité du cycliste auprès des autres usagers de la route. À cela peut s’ajouter la nécessité d’éclairer son chemin en zone rurale ou peu éclairée.

L’éclairage vélo avant fait partie des accessoires obligatoires à vélo imposés par le Code de la route. La loi oblige les cyclistes à équiper leur vélo d’un phare avant vélo et d’un éclairage vélo arrière, d’un catadioptre avant et arrière et de réflecteurs. Toutefois, le code la route ne précise pas quelle doit être la puissance d’éclairement, ni l’alimentation électrique. Il indique seulement que l’éclairage ne doit en aucun cas être aveuglant pour ne pas gêner les automobilistes. Vous pouvez donc autant opter pour une lampe avant vélo dynamo, comme un modèle de chez XLC, que pour un phare puissant de chez Knog. À choisir en fonction de votre pratique et environnement, bien sûr. Et on y vient dans quelques secondes.

En cas d’absence d’éclairage vélo fonctionnel, l’amende peut aller jusqu’à 38€.

Pour une meilleure visibilité, il est conseillé d’ajouter une lumière de sécurité servant de lampe vélo de secours, dans le cas où la lumière principale n’a plus de batterie. Pour une sécurité optimale, et parce que cet accessoire est aussi obligatoire, pensez à vous signaler avec une sonnette efficace. L’utilisation de feux clignotants vélo pour indiquer votre direction est également fortement conseillée en ville notamment.

Ville, route, VTT, campagne : quel éclairage vélo avant choisir ?

Lors de l’achat de votre feu vélo avant, comparez le nombre de lumens ou lux des modèles. La puissance d’éclairage de vos lampes vélo est déterminée par le nombre de lumens (puissance) et lux (surface d’éclairage). Concernant la puissance lumineuse des lampes vélo, il existe quelques repères. Par exemple, en ville, les routes sont bien éclairées, donc pas d’extravagance, un phare de 10 lux suffit. Pour une route de campagne mal éclairée, un phare d'au moins 20 lux est recommandé. Pour un bon confort visuel en route non éclairée, au moins 50 lux sont conseillés. Un éclairage avant vélo LED est également un excellent choix. Il offre une lumière puissante, ne consomme pas trop d’énergie. Il dispose d’une longue durée de vie.

Pour vous aider, lisez notre guide d’achat d’éclairages vélo en fonction des lux et lumens.

Vérifiez également les modes d’éclairage de votre feu vélo avant. Préférez des modèles équipés d’un mode d’éclairage continu (fort et faible) et flash (clignotant) afin d’être bien visible aux yeux des autres usagers de la route.

Si vous roulez uniquement en ville et profitez de l’éclairage urbain, la marque de référence Busch & Müller propose différents éclairages avant adaptés à ce type de pratique et d’environnement (et également pour la pratique de la randonnée à vélo). Pour le vélotaf ou les déplacements urbains par temps sombre, vous pouvez aussi partir sur des éclairages avant Knog PWR.

Pour les bikepackers et routards matinaux et tardifs, ou les passages peu éclairés à vélo (campagne, forêt, bois…), il vous faudra un éclairage vélo avant puissant afin de bien voir les aspérités de la route. Choisissez des lampes vélo avant de 1000 lumens comme celles de chez Knog (modèle PWR TRAIL).

Pratique pour le bivouac à vélo, le feu avant sur guidon de vélo 300 lumens UltraTorch peut servir de torche. Vous pouvez aussi associer à votre éclairage avant une lampe frontale pour plus de confort et de sécurité ou des lampes vélo spéciales casque comme les Oxford Ultratorch Hi-Light.

Si votre vélo est ancien, choisissez une lampe avant vintage sur fourche pour garder l’aspect rétro de votre bicyclette.

Déterminer l’alimentation et l’emplacement de sa lampe vélo avant

Pour les éclairages avant pour vélo, plusieurs positions d'attache sont possibles : sur la fourche, le guidon, le panier, la roue ou bien sur le cycliste et sur son casque.

Il existe aussi différents systèmes d’alimentation : phare vélo USB, avec ou sans pile, sur batterie, ou encore des phares avant vélo dynamo. Des éclairages vélo avant puissants de grandes marques sont disponibles comme les feux vélo avant Reelight, les lampes avant vélo Busch & Muller, ou bien la lumière de roue de vélo Monkey Light.

Chaque système d’alimentation possède ses avantages et ses inconvénients. Choisissez en fonction de votre pratique et utilisation en regardant l’autonomie des modèles proposés. Si vous pouvez brancher vos lumières vélo avant sur un PC la journée, choisissez-les avec une alimentation USB. Pour le bikepacking, préférez les éclairages vélo avant qui fonctionnent grâce à une dynamo ou par énergie solaire.

Si vous choisissez un modèle amovible de feu vélo avant sur scratch ou sangle comme les Blinder de Knog, les lampes vélo avant de Sigma Sport ou les mini feux vélo LED avant et arrière Infini par chargement USB, pensez à bien les retirer lorsque vous laissez votre vélo dans la rue. Dans la mesure du possible et si le système est compatible, privilégiez les éclairages vélo avant qui sont fixes comme les feux Lumotech de Busch & Muller ou l’éclairage vélo sur fourche avant LED avant Bright Street Oxford. Pourquoi ? C’est utile contre le vol. À noter que certains éclairages USB ne sont pas amovibles et donc demandent un peu de patience pour les démonter puis être rechargés. C’est un coup de main à prendre !

Pour plus d'informations, consultez nos conseils sur comment alimenter des feux vélo.