top

Éclairages vélo arrière, phares avant, fixations et alimentations

Marque :
  |  
Fixation :
  |  
Alimentation :
Ordonner par :

L'éclairage vélo fait partie du matériel indispensable à avoir. Pour leur sécurité, la loi oblige les cyclistes à s’équiper en lumière vélo en ville et hors agglomération. Tôt le matin ou tard le soir, il est primordial d'assurer sa visibilité à bicyclette. Il existe différents types de systèmes d'éclairage : des phares vélo à installer à l'avant et des feux arrière pour vélo. Tous plus ou moins puissants, ainsi que des éclairages originaux sur roue. Ou encore, des feux plus classiques avec ou sans clignotants.

Comment choisir un éclairage pour son vélo ?

L'éclairage est un des équipements de sécurité les plus importants. Les feux vélo ont deux objectifs : ils permettent d’être bien visibles et vus par les usagers de la route mais également d’éclairer les routes peu éclairées, notamment hors agglomération. Le meilleur éclairage vélo ? Celui qui assure votre sécurité et votre visibilité.

Les cyclistes urbains, les cyclotouristes, VTTistes ou les cyclistes sur route doivent impérativement équiper leur cycle d'un feu arrière vélo et d'un feu de velo avant. Choisissez un éclairage vélo avec une intensité adaptée à l’environnement et vos besoins (être vu/voir la route).

Maintenant, quel éclairage vélo choisir ? Voici les paramètres à prendre en compte lors de l’achat de votre lumière pour vélo :

  • L’environnement où vous roulez (ville, sentier, campagne, hors agglomération…)
  • Les conditions de luminosité (la journée, le matin, le soir…)
  • Votre vélo (électrique, VTC, vélo de route…) Vos besoins (par exemple, devez-vous éclairer la route ?)
  • Votre quotidien (pouvez-vous recharger via USB vos lumières la journée ? combien d’heures roulez-vous ? …)

Pour la ville et ses routes sont bien éclairées, un feu pour vélo de 10 lux suffit. La marque de référence Busch and Muller propose des éclairages de vélo adaptés à la pratique du vélo en ville (mais pas que !). Retrouvez des modèles d’éclairage pour vélo qui s’installent sur un vélo classique (alimentation via dynamo, piles ou USB) ou un VAE (alimentation des feux par la batterie).

Si vous faites du VTT, du bikepacking, du cyclotourisme ou faites des brevets à vélo (Paris-Brest-Paris), il vous faudra un éclairage vélo puissant pour éclairer la route. Choisissez un feu arriere velo puissant et un feu avant vélo puissant de la marque Knog (gamme PWR), avec une intensité de 1100 Lumens.

Pour vous aider, retrouvez notre fiche : comment choisir et installer ses feux de vélo ?

Un éclairage vélo pour votre sécurité en ville et hors agglomération

L’éclairage fait partie de la signalisation obligatoire en ville et imposée par le Code de la route. La loi oblige les cyclistes à équiper leur vélo d’un phare avant et d’un éclairage arrière, d’un catadioptre avant et arrière et de réflecteurs, ainsi que d'une sonnette.

Pour vous signaler sur la route, il existe plusieurs types de feux vélo : les éclairages avant et arrière fixes et les modèles clignotants. Les feux vélo clignotants signalent la présence d’un cycliste grâce à des flashs.

Si vous roulez en ville, préférez un éclairage vélo équipé de 3 modes d’éclairage (fixe doux/puissant et clignotant). Polyvalents, ces feux pour vélo s’adaptent aux différentes conditions de lumière rencontrées. Les marques pionnières, Infini, Busch and Muller et Knog, proposent des systèmes de lampes vélo avant et arrière dotés de plusieurs modes d’éclairage.

Un autre conseil ? Choisissez un phare vélo qui reste allumé lorsque vous êtes à l’arrêt. Pour vous aider, lisez notre guide d’achat d’éclairages vélo en fonction des lux et lumens.

Quelle différence entre feux avant et arrière pour vélo ?

Quel éclairage arrière vélo choisir ? Quelle lampe vélo pour l’avant ? Les feux arrière et avant se distinguent d’une part par leur couleur : blanc pour l’avant et rouge à l’arrière. Un feu arrière vélo puissant vous permettra d’être visible par les automobilistes qui doivent vous dépasser. Il joue le rôle de feu de position et, en fonction du modèle, il peut aussi indiquer votre trajectoire.

Le feu avant a un double objectif. Il permet d’être vu par les piétons qui traversent, et les voitures circulant sur la chaussée d’en face. Grâce à lui, vous pouvez aussi voir sur une route pas ou très peu éclairée.

La loi autorise les feux clignotants vélo à l’arrière et à l’avant. Il est néanmoins indispensable d’y associer un éclairage vélo fixe. Si la loi n’impose pas l’intensité des éclairages, elle oblige néanmoins les cyclistes à s’équiper en lumière vélo non éblouissante. Pour éviter d’éblouir les autres usagers avec une lampe vélo puissante, ajustez bien l’angle de la lumière.

Les types de fixation de votre feu vélo

Suivant le type de vélo qu'on utilise (électrique, bicyclette classique, vélo de route…), il existe plusieurs systèmes de fixation d’éclairage vélo. La fixation dépend également de la source d’alimentation de vos lumières vélo, mais également de votre vélo.

Pour le feu de vélo avant, le système d'éclairage peut être attaché à la potence ou sur la fourche. Pour la potence, le système consiste en général en une sorte de pince qui supporte l'éclairage, alors que pour la fourche c'est plutôt une platine boulonnée qui tient le tout.

Les accessoires pour les systèmes d'éclairage pour vélo sont nombreux. Parallèlement aux lumières dites actives, il existe une autre catégorie : les éclairages arrières passifs parmi lesquels on retrouve, les catadioptres ou éléments réfléchissants de type gilets, bandes. Les éclairages vélo disposent maintenant quasiment tous d'ampoules ou LED et sont donc alimentés par une source d’énergie. La dynamo est l'accessoire traditionnel générateur de courant. Il existe aussi maintenant des feux vélo avec batteries rechargeables par USB, ou même encore des feux alimentés par induction, par exemple, les éclairages Reelight.

Quelle alimentation pour votre éclairage vélo ?

Il existe plusieurs types d’alimentation de feu vélo : éclairage vélo dynamo, avec piles, feu velo sans piles et rechargeables via USB… En fonction de votre vélo, de ses accessoires (garde-boue, porte-bagages…) et de votre pratique, vous pouvez choisir le type d’alimentation qui vous convient le mieux.

Si vous travaillez dans un bureau, vous pouvez choisir des lampes vélo qui se rechargent via USB. Ce type de lumière vélo se vole facilement car il est, en général, amovible. Pensez donc à bien les retirer lorsque votre vélo est stationné.

L’éclairage vélo dynamo (moyeu ou roue) reste le plus courant en raison de sa praticité. L’alimentation par dynamo peut s’adapter au feu de vélo avant et arrière. Vos lampes vélo se rechargent à chaque coup de pédale.

Attention : si vous roulez sur un VAE, les feux pour vélo électrique sont alimentés par la batterie de votre vélo et s’installent généralement sur la fourche, sur le garde-boue arrière ou votre porte-bagage. Choisissez ainsi des accessoires conçus pour les vélos électriques. L’éclairage par batterie VAE fonctionne tant qu’il reste de l’énergie dans celle-ci, comme indiqué par le feu vert velo electrique sur son côté.

Nous vous invitons à découvrir nos conseils sur comment alimenter vos feux à vélo.

Un éclairage vélo vintage, intelligent, futuriste ou moderne

Si le système d'éclairage vélo est nécessaire pour le confort d'utilisation et la sécurité, il ne faut pas non plus oublier qu'il fait partie de l'esthétique du deux-roues. Les feux vélo arrière et feu vélo avant peuvent adopter des looks allant du classique feu avant avec une dynamo vintage au futuriste éclairage arrière TopLight.

Si vous roulez avec une bicyclette rétro, les marques XLC et Busch and Muller proposent aussi des systèmes d’éclairage vélo vintage (feu avant Classic T senso plus Busch and Müller vélo vintage ou éclairage vélo avant rétro à LED sur dynamo XLC).

Envie d’une lumière vélo atypique ? La marque Monkeyelectrics propose un système d’éclairage sur roue particulièrement original : le Monkeylight. Les roues sont équipées pour procurer un effet lumineux très voyant. Sinon, vous pouvez installer un feu avec des petits lasers de part et d'autre du vélo pour tracer une piste cyclable virtuelle. C'est bien pratique pour ne pas se faire trop coller des automobilistes et faire respecter les distances de sécurité.

Vous pouvez aussi choisir un feu arrière vélo intelligent équipé d’une fonction clignotant pour signaler votre trajectoire aux usagers. Vous activez via une télécommande fixée sur votre guidon votre chemin. Une fonction particulièrement pratique si vous roulez en ville. La marque Q-Lite propose un feu stop et clignotants sans fils pour vélo.

Knog, Busch & Muller, Moon… des éclairages vélos adaptés à votre budget

Les marques proposent des feux pour vélo à de nombreux prix. Des modèles d’entrée de gamme aux grandes marques, choisissez parmi notre sélection les lumières pour vélo dans votre budget.

Busch and Muller et Knog se positionnent sur du haut-de-gamme et proposent des éclairages vélo puissants adaptées au bikepacking et à la ville comme le feu avant de vélo sur dynamo Luxos U 90 lux Lumotec IQ2 Plus chez Busch and Muller, ou l’éclairage vélo avant PWR TRAIL avec power bank Knog. Les deux marques de référence proposent aussi des modèles à des prix plus abordables mais aussi efficaces (gamme Blinder de Knog par exemple).

Pour un budget de -100€, les lampes de la marque Reelight sont un excellent choix rapport qualité prix. Pour faire des économies, préférez les kits complets (feu vélo avant + feu vélo arrière), comme celui de Reelight (feu avant et arrière clignotant sans pile Reelight RL720).

La marque Moon offre aux cyclistes d’excellents éclairages rechargeables via USB comme le phare de vélo avant USB Lumens Meteor ou son feu arrière vélo Comet-X pro pour -50€.