Casque de vélo de ville et VTT pour bébé, enfant et adulte
PANIER  :  AUCUN ARTICLE
• Votre adresse email :
• Votre mot de passe :

Casque vélo

Couleur :
  |  
Protège oreille :
  |  
Tour de tête :
  |  
Marque :
Ordonner par :

Le choix de porter ou non un casque vélo est une question qui agite souvent les esprits des cyclistes. Pour l'heure, si l'obligation de porter un casque à vélo n'est réservée qu'au moins de 12 ans, il reste néanmoins fortement conseillé pour tous. Véritable gage de sécurité, cet accessoire apporte une haute protection au cycliste pendant ses trajets au quotidien ou bien lors de longs voyages à vélo; face aux autres usagers de la route.

Porter un casque à vélo est fortement recommandé

A partir du 22 Mars 2017, le port du casque à vélo est obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans qu'ils soient à vélo ou tranportés. Cependant cette obligation ne concerne que les plus jeunes, et au-dela le port du casque n'est pas obligtoire mais fortement conseillé. De nombreux traumatismes liés à des chutes ou à des collisions touchent la tête. Tous les types de cyclistes des deux sexes et de tous les âges devraient porter un casque adapté à leur morphologie et à l'usage qu'ils font de leur bicyclette.

Pour un cycliste qui utilise son engin quotidiennement pour se rendre à son travail, il existe des casques élégants qui épousent la forme du crâne de la façon la plus sobre possible. Pour ceux qui pratiquent le vélo de route, le VTT ou le BMX, les casques à visières sont les plus adaptés car ils permettent de se protéger des intempéries, de la boue ou d'un soleil particulièrement aveuglant.

Enfin, les enfants, auront aussi leurs propres protections qui les amuseront car les équipementiers rivalisent d'ingéniosité pour fabriquer des modèles aux coloris flashy et des motifs amusants. La marque Crazy Safety créé des modèles en forme d'animaux. Pour les plus jeunes, qui possèdent une boîte crânienne encore plus fragile, il existe des casques à « sécurité augmentée », à haute protection. Le casque One Bobike, par exemple, norme CE En 1078 s'avère très léger et très aéré.

Différents modèles : du plus simple au plus sophistiqué

Le prix d'un casque peut varier de 20 € à plusieurs centaines d'euros ; cela dépend bien sûr de la marque mais aussi des techniques de fabrication et des matériaux utilisés.
Dans tous les cas, un casque se compose :

  • d'une coque extérieure (pour parer aux chocs légers) constituée soit d'une couche de PVC ou de polycarbonate ou d'ABS renforcé par des pièces de carbone ; par différents traitements cette coque prend la forme d'un moule.
  • d'une coque interne (pour l'absorption des chocs) composée de perles de polyester mélangées à de la vapeur qui épouse la forme du moule. L'armature interne est soit composée en carbone, en nylon, en kevlar ou en aramide (noyée dans le polystyrène ce qui confère davantage de légèreté et de longévité)
  • de sangles de réglage
Dans tous les cas, les deux coques sont indissociables.
De nombreuses grandes marques conçoivent leur gamme de casques haut de gammes selon la méthode de fabrication in mold, qui donne un résultat plus rigide et solidifié entre les deux coques. La technologie suédoise MIPS qui se développe de plus en plus ces dernières années permet de réduire les mouvements du crâne lors de l'impact.

D'autres éléments peuvent s'ajouter comme la ventilation, la mousse, la molette de réglage, les visières, les feux de signalisation.