Conseils pour choisir son éclairage vélo avant et arrière et fixations
PANIER  :  AUCUN ARTICLE
• Votre adresse email :
• Votre mot de passe :
QuestionsX
Il n'y a pas encore eu de question sur cet article.

Comment choisir et installer ses feux de vélo ?

guide pour choisir son feu de vélo

En passant par le VTT jusqu’au vélo de ville, votre deux-roues doit être équipé obligatoirement de 2 éclairages : un feu jaune ou blanc à l’avant et un feu rouge à l’arrière. Plusieurs solutions existent pour être vu et voir à vélo. Voici une méthode pour bien choisir son feu selon son besoin.

MENU

1 - Choisir un feu selon la luminosité

2 - Choisir un feu selon l’alimentation

3 - Choisir un feu selon la marque

4 - Les différentes fixations des feux



Choisir un feu selon la luminosité

Quelle puissance lumineuse choisir ?

Le lumen (lm) est l’unité de mesure de l’efficacité de la lumière, soit la quantité d’énergie émise par une source sous forme de rayonnement lumineux. Quant au lux, il mesure aussi l’efficacité de la lumière mais par unité de surface.

Si l’on roule sur une route bien éclairée comme en centre-ville de manière occasionnelle, un phare de 10 lux est le minimum recommandé. A savoir qu’en ville sur route bien éclairée, les 10 lux permettent d’être vu mais n’apportent pas vraiment une meilleure visibilité pour le cycliste. Pour les routes mal éclairées, il est préférable d’équiper son vélo avec des phares d’au moins 20 lux.

Voici quelques repères pour vous donner un ordre idée sur l’intensité lumineuse :

  • Une nuit de pleine lune n’éclaire que 0.50 lux
  • Lire un livre confortablement nécessite 50 lux
  • Un stade de nuit est éclairé à hauteur de 1 500 lux

Voici un exemple en image des différentes intensités lumineuses (images Busch Müller) :

différents éclairages feux vélo

Attention : il faut savoir que le lux et le lumen ne définissent pas à eux seuls les performances d’un feu. En effet, il faut prendre en compte son ensemble comme la largeur, la profondeur, l’anti-éblouissement ou encore la précision de la limite clair-obscur.

Choisir un feu avec ampoule ou diode/LED ?

L’avantage d’un feu avec ampoule classique est qu’il offre une visibilité latérale importante. Et si vous roulez sur des routes mal éclairées, les ampoules halogènes sont plus efficaces que les simples ampoules. Attention à ces types de feux qui consomment beaucoup d’énergie : la durée d’autonomie diminue fortement s’ils s’alimentent autrement que par dynamo. Pour remplacer vos ampoules classiknoques ou halogènes.

On vous conseille : [Ampoule classique 0.6w 6 volt] - [Ampoule halogène 2.4w 6 volt]
éclairage vélo avec ampoule classique ou halogène

Il existe également les feux avec LED/diode (Light Emitting Diode, ou DEL) plus efficaces que les anciennes lampes à ampoule. Leurs avantages sont les suivants : lumière puissante, économie d’énergie, longue durée de vie. Ces feux sont parfois dotés de réflecteurs et permettent à la fois de voir et d’être vu. Les LED offrent par ailleurs une puissance idéale pour une utilisation plus courante, et ne nécessitent pas de changement d’ampoule.

Un feu à diode/LED permet d’être vu. Il est intéressant par exemple d’installer un feu à diodes jaune-orange à l’arrière de son vélo. En effet, il permet au cycliste d’être visible vis à vis des autres usagers de la route, en plus d’être économe en terme de coût et d’énergie. Pour un feu avant, il est conseillé d’utiliser un feu à diode jaune-vert.

On vous conseille : [Feu avant 20 lux Lumotec Lyt BN sur dynamo moyeu Busch Müller] - [Feu avant 80 lux Ixon IQ Premium Busch Müller]
éclairage vélo del

... et pour l'arrière [Feux avant et arrière 4 lux RL770 Reelight] - [Feu arrière TopLight Flat S Plus]

éclairages vélo avant arrière del

Feu clignotant ou fixe ?

Certains feux intègrent des éclairages pouvant être passés du mode fixe au mode clignotant. Le mode clignotant permet d’attirer davantage le regard des autres usagers de la route, en plus d’avoir une plus grande autonomie. Par exemple : un feu en mode clignotant aura une autonomie de 4 heures contre 2 heures en mode continu.

Attention : un feu arrière fixe et non clignotant est obligatoire, d’après la loi. Ce feu peut toutefois être doublé par un éclairage clignotant, pour encore plus de visibilité.

Quels éclairages pour être original ?

Des éclairages permettent d’attirer l’attention des autres usagers de la route par leur originalité. Les éclairages de roues MonkeyLight par exemple, assurent la visibilité du cycliste sur 360°, grâce aux LED de couleurs ultra-lumineuses. Plusieurs thèmes et coloris se choisissent selon le modèle et ses envies :

monkey light
monkey light
monkeylight
Modèle

Nombre de LED
4
10
32
Nombre de thème
5
20
42
Durée d'utilisation
60 heures
40 heures
20 heures
Intensité lumineuse
40 lumens
80 lumens
200 lumens
Compatibilité roue
20″+ (20, 24, 26, 650c, 28, 29, 700c)
20″+ (20, 24, 26, 650c, 28, 29, 700c)
26″+ (26, 650c, 28, 29, 700c)

Choisir un feu selon l’alimentation

Dans quels cas peut-on choisir des feux dynamos ?

La dynamo est un générateur à aimant qui transforme la force exercée sur les pédales en électricité . Il fonctionne donc sans pile et sans batterie grâce à l’effort fourni par le cycliste. C’est un très bon choix pour l’utilisation régulière d’un vélo de ville ou de cyclotourisme. Les avantages sont les suivants : autonomie illimitée, poids modeste, fiabilité. Il existe deux types de dynamo :

  • La classique dynamo par friction posée sur la roue arrière, et plus précisément sur le flanc du pneu. C’est le système le plus classique et le plus ancien, et souvent le moins cher et plus universel car il s’adapte à presque tous les vélos.
  • La dynamo placée dans sur le moyeu de la roue avant. Elle fournit un éclairage puissant, malgré une perte d'énergie, et résiste à la pluie et au vent. Elle demande moins d’effort mais qui alourdit le vélo, ce qui peut faire peur aux plus sportifs.

Attention : l’autonomie peut s'arrêter lorsque le cycliste ne pédale plus. Pour garder un peu d'éclairage pendant le temps d'arrêt, il est possible d'installer un condensateur. Ce dernier prend la relève dès que le vélo s’arrête. Ceci augmente la visibilité du vélo et donc la sécurité du cycliste.

On vous conseille : [Feu avant 50 Lux Lumotec Eyc Plus Busch Muller ] - [Feu arrière de ralentissement sur dynamo Brakete TopLight Plus]
éclairages avant et arrière vélo sur dynamo

Feu à piles, le bon choix ?

S’équiper d’un feu avec pile classique est un bon choix quand on roule peu (2 à 3 fois par semaine). C’est l’éclairage le plus simple mais il présente une autonomie limitée.

On peut choisir aussi des éclairages qui fonctionnent avec des piles rechargeables. En plus ils auront moins d’impact négatif sur l’environnement. Il faut environ 20 à 40h d’utilisation pour les amortir complètement.

On vous conseille : [Feu avant Pop II Knog Feu arrière Pop R Knog] - [Feux avant et arrière QL 261 et 262 Q-Lite]
éclairages de vélo avec pile
Attention : il ne faut pas se faire avoir enfin de cycle : on peut se trouver dans le noir à la fin de son trajet, à cause de la puissance des feux qui baisse avec la durée d’utilisation.

Les éclairages rechargeables par batterie : des feux écologiques et durables ?

Les feux rechargeables par batterie sont des excellentes solutions pour les cyclistes qui roulent quotidiennement (trajets de plus de 1h à 4h). Il est recommandé d’investir dans un modèle avec batterie, d’autant plus si vous empruntez régulièrement des routes mal éclairées. Ce sont pour la plus part des feux sans pile 2 en 1 qui assurent la visibilité du cycliste en plus d’avoir peu d’impact sur l’environnement. Plusieurs types de feux rechargeables existent :

Les feux de vélo rechargeables sur batterie de vélo électrique

Certains feux de vélo sont spécialement conçus pour s'adapter aux VAE, vélos à assistance électrique. Ces éclairages s'alimentent via la batterie du vélo électrique. C'est le cas des feux pour e-bike de la marque Busch and Muller.

Choisir un feu selon la marque

Les feux de vélo Busch and Müller

Cette marque allemande est réputée dans le domaine des éclairages de vélo de qualité. Leurs phares haute performance sont de plus en plus innovants.

  • Les différentes technologies Busch Müller
    Les éclairages sont dotés pratiquement tous de LED qui ont une intensité lumineuse comprise entre 20 à 90 lux selon le modèle et la technologie associée :
    - Les feux technologie Lumotec : éclairage entre 20-30 lux pour les gammes Classic et Lyt.
    - Les feux technologie Lumotec IQ : éclairage entre 30-80 lux pour les gammes Avy,Fly et Cyo.
    -Les feux technologie Lumotec IQ2 : éclairage entre 50-90 lux pour les gammes Eyc et Luxos.

    Le phare le plus performant de cette gamme est le Luxos U 90 lux qui bénéficie de la technologie Lumotec IQ2 avec un rayon lumineux de 90 lux, et d’un catadioptre pour encore plus de visibilité.
  • L’alimentation par dynamo
    Autre qualité notable de la marque est l’alimentation sur dynamo. En effet, la dynamo Busch & Müller peut atteindre rapidement la pleine puissance lumineuse de 6V / 3 W dès que le cycliste roule à 10 km/h.
  • La fonction Litch24
    Selon le modèle, le feu peut posséder la fonction Litch24. Avec cette technologie, le feu émet deux faisceaux lumineux différents pour s’adapter au mieux à l’éclairage extérieur. Ce passage entre ces deux modes d’éclairages se fait automatiquement grâce aux capteurs Senso :
    - Le mode jour s’active en pleine journée, au crépuscule ou encore de nuit dans les rues bien éclairées.
    - Le mode nuit s’active sur les routes mal éclairées voire en pleine obscurité. Il offre un champ lumineux très large pour faciliter au mieux la conduite et pour assurer la sécurité du cycliste.
    lumière busch
  • Le feu le plus complet : IQ-X
    Une des dernières nouveautés de la marque, le feu Lumotec IQ-X. Ce feu regroupe toutes les grandes technologies mises au point par la marque : Litch24, IQ-X-Tec pour une intensité lumineuse de 100 lux. En plus le look futuriste du feu avec sa forme arrondie et sa coque en aluminium lui donne un aspect très tendance.
    Disponibles en 2 coloris :[Lumotec IQ-X Argent - Lumotec IQ-X Noir]
    lumière busch

Les feux de vélo Moon

La marque Moon propose des feux de qualité pour la sécurité des cyclistes. En perpétuelle innovation, leur gamme de produit repose sur des éclairages très puissants et parfaitement étanches. La plupart sont équipés d'une batterie interne rechargeable via un câble USB.

  • Les feux avant Moon

    Comet X Pro : 120 lumens - 1 LED COB blanche - 7 modes de luminosité (avec fonction Memory) - installation sur le guidon - batterie au lithium rechargeable par prise USB - autonomie de 1h30 à 21h30 (selon les modes utilisés) - indicateur de charge.

    feu moon comet x pro

    Moon Meteor: 250 lumens - 1 LED - 6 modes de luminosité (standard, puissant, pleins phares, stroboscope, flash, SOS) - installation sur le casque ou sur le guidon - batterie au lithium rechargeable par prise USB - autonomie 8h (selon le temps de charge) - indicateur de charge.

    moon meteor

    Moon LX-360 : 360 lumens - 1 LED - 7 modes de luminosité (Ultra Puissant, Puissant, Standard, Faible, Fash, Stoboscope, SOS.) - installation sur le casque ou sur le guidon - batterie au lithium Samsung rechargeable par prise USB - autonomie 12h (selon le temps de charge) - indicateur de charge.

    éclairage vélo
  • Les feux arrière Moon

    Moon Comet X Pro : 40 lumens - 1 LED COB rouge - 7 modes de luminosité (dont le mode mémoire et autosafe) - installation sur les haubans ou sur la tige/rails de selle - batterie au lithium rechargeable par prise USB - autonomie 6h (selon le temps de charge) - indicateur de charge.

    feux de vélo

Les feux de vélo Knog

Autre marque, aujourd'hui incontournable dans le domaine de l'éclairage pour vélo : les feux Knog. Cette marque d'origine australienne, offre des feux aux multiples qualités : une forte intensité lumineuse, un design très tendance, une fixation quasi-universelle et ne nécessitant pas d'outil ou encore un système d'alimentation pratique. Avec la possibilité de n'acheter que l'avant ou le set assorti. Knog offre une gamme de feux divers qui s'adapte à tous les besoins.

  • Blinder Road

    La gamme Blinder Road fait partie des feux les plus puissants de la marque. Ils éclairent à une intensité de 250 lumens pour l'avant et 70 lumens à l'arrière. Equipés de batterie interne et rechargeables par USB ces feux sont très pratiques et économiques pour un usage très régulier des feux, en particulier pour des besoins d'éclairage à forte intensité. Le feu avant se fixe soit sur le guidon soit sur le casque du cycliste si ce dernier ne souhaite pas encombrer son cintre.
    Feu avant Blinder Road 250 Knog - Feu arrière Blinder Road R70 Knog

  • Blinder Mob

    La gamme Blinder Mob est la gamme au look le plus original. Avec leurs 4 LEDs, les feux Four Eyes - Blinder Mob de Knog assurent une bonne intensité lumineuse de 80 lumens à l'avant et 44 lumens à l'arrière. La surface en second plan derrière les LEDs est de plus réfléchissante pour une très haute visibilité. A fixer facilement sur le guidon ou la tige de selle, ces feux sont pratiques et simples à installer. Ils sont équipés d'une batterie interne rechargeable par USB.
    Feu avant Blinder Mob Knog - Feu arrière Blinder Mob Knog

  • Feux de vélo Knog
  • Pop

    La gamme Pop est la gamme la plus accessible de knog : ces petits feux colorés offrent une intensité lumineuse tout à fait suffisante pour un usage régulier en ville. Le feu avant offre un intensité de 60 lumens et le feu arrière de 5 lumens. A fixer sur le guidon et la tige de selle, ces feux se montent sur la très grande majorité des vélos et s'installent facilement sans outil. Ces feux sont alimentés par des piles.
    Feu avant Pop II - Feu arrière Pop R Knog

    Feux de vélo Knog POP

Les feux de vélo Reelight

La marque Reelight, spécialisée dans la fabrication des feux de vélo à induction sans pile, propose une large gamme de feux, pour répondre aux différents besoins des cyclistes.

  • Les feux à induction

    Mais comment fonctionne un feu de vélo à induction ? Le principe est simplement le suivant : des magnets installés sur les rayons vont produire une courant électrique, dès qu’ils vont être en rotation devant un capteur ou bloc d’alimentation (au niveau du hauban). La lumière s’enclenche au premier tour de roue.

  • Parmi les feux à induction il y a :

    - La gamme SL100 : éclairages sur le moyeu compatibles avec des freins V-Brake ou rétropédalage.
    - La gamme SL200: éclairages sur le moyeu compatibles avec des freins à disque ou freins à rouleau.
    - La gamme SL500: éclairages sur le guidon et tige de selle
    - La gamme SL600 : éclairages sur la fourche, la tige de selle, le panier avant, ou le porte bagage arrière
    - La gamme RL700 : des éclairages beaucoup plus puissants (LED 1 Watt) sur la fourche/porte bagage arrière, ou sur la fourche/tige de selle.
    feux de vélo reelight
  • Les feux à piles

    Les feux Reelight UGo conviennent davantage aux cyclistes urbains : installation sur guidon, fourche, hauban et et tige de selle - feu avant 8h en continu, 10h en flash - feu arrière 5h en continu, 16 en clignotant.

    feux de vélo reelight
  • Les feux rechargeables par USB

    Les feux Reelight EGo s’adressent également aux cyclistes urbains. Plus écologiques leurs caractéristiques sont les suivantes : fixation sur le guidon et la tige de selle - feux avant et arrière en mode continu (autonomie 2 heures) ou en mode clignotant (autonomie 4 heures).

  • Les feux rechargeables par courants de Foucault sur la roue

    Les Reelight City fonctionnement par champ magnétique (par courants de Foucault). Le principe est le suivant : la rotation de la roue créé un champ magnétique. Les feux s’éclairent sans contact ni friction.
    Disponibles en 2 version :[Reelight City - Reelight City Supreme]

Les différentes fixations des feux

Choisir un feu fixe ou amovible ?

Il est préférable de choisir des feux amovibles, lorsque l’on souhaite s’en servir sur plusieurs vélo. Dès lors qu’on stationne en ville, il est important de les transporter sur soit pour éviter le vol : il existe des feux amovibles dont l’installation et le retrait sont simplifiés.

Les éclairages fixes se trouvent généralement sur les vélos de ville ou les VTC. Ces derniers peuvent se fixer au cadre, sur le guidon, au porte bagage, ou la tige de selle.

Où fixer son feu de vélo ?