top

Vélo sous la pluie : les réflexes à avoir

rouler à vélo sous la pluie

Irréductibles du vélo, vous vous refusez à passer à la voiture même par temps de pluie ? Nous sommes bien d'accord avec vous. Mais pour que votre sortie à vélo sous la pluie ne devienne pas un cauchemar, il y a tout de même quelques bons réflexes à adopter. Car la circulation routière est toujours plus compliquée par temps de pluie, auto, vélo et piétons doivent s'adapter. Voici quelques conseils pour éviter les mauvaises surprises. Mais aussi des trucs et astuces sur certains points importants pour faire du vélo sous la pluie sans risque : bien vous équiper et bien entretenir votre vélo, surtout si vous avez un vélo à assistance électrique.

Adapter sa conduite vélo à la pluie

Pédaler par temps pluvieux exige d’adopter des comportements différents. Voici les choses à revoir et à retenir pour plus de sécurité au cours de vos sorties sous la pluie :

Savoir anticiper à vélo si la route est mouillée

En toute circonstance, savoir anticiper est nécessaire pour pouvoir pédaler sans risque. Lorsqu'il pleut, l’anticipation est d'autant plus importante que les dangers et les effets de surprise sont beaucoup plus nombreux. Il faut ainsi pouvoir freiner correctement et ce, même si la distance de freinage est plus longue, savoir à quoi s’attendre face à une flaque ou des feuilles mortes, etc. Tout cela peut vous permettre d'éviter la chute ou des accidents plus graves.

Comment freiner à vélo sous la pluie ?

En cas de pluie et donc de route humide, le freinage d’un vélo est modifié. L’adhérence des patins se retrouve réduite, plus encore si votre jante est en acier. Il en résulte que la distance de freinage augmente. Dans ce cas, il est recommandé de ne pas freiner brusquement. Actionnez les freins légèrement et plusieurs fois de suite. Cela vous permettra d’assécher les jantes et d’optimiser le freinage. Nous vous recommandons d'utiliser des patins de freins adaptés à toutes les conditions.

Si possible, mieux vaut également privilégier l’usage de jantes en aluminium. Elles sont moins sensibles à l’effet de l’eau sur votre freinage. Ce dernier sera également moins affecté avec un freinage à disque ou un système de freinage dans moyeu. En effet, dans le cas du rétropédalage, le système de freinage est placé directement dans le moyeu de la roue vélo arrière. Ce qui le protège de la poussière et de la pluie. Toutefois peu importe votre équipement, il reste recommandé de faire preuve de prudence en cas de pluie et surtout de rouler à une vitesse raisonnable.

Velo sous la pluie

 

Eviter les surfaces à risques en cas de pluie

Sous la pluie à vélo, certaines surfaces deviennent vite glissantes et dangereuses, comme les surfaces métalliques. Faîtes attention aux plaques de chantier et d'égouts mais également aux rails de tramway. Évitez également les surfaces peintes comme les bandes blanches sur la route. Elles sont généralement moins adhérentes que le bitume. Feuilles, flaques d'huile et d'eau sont autant d'éléments à éviter.

Comment appréhender une descente sous la pluie ?

Bien descendre à vélo demande un minimum de préparation à l’approche de la descente. Il est très important de freiner en amont de la descente, et non durant celle-ci. 

Quoi qu’il arrive, évitez de freiner à l’aide du frein avant, car vous pourriez être déséquilibré et tomber si la roue avant s’arrête brusquement de tourner. Veillez à garder le regard fixé vers l’horizon et non vers le sol, et tentez de conserver une position détendue. Plus la courbe s’intensifie, plus vous devez vous pencher vers la direction du virage. Enfin, évitez de recommencer à pédaler trop tôt avant la fin du virage.

Préserver votre adhérence à vélo si la route est mouillée

En cas de pluie, il faut porter une attention particulière à l'état de ses pneus. Effectivement, l'état de vos pneumatiques et leur pression impactent grandement sur la tenue de route de votre vélo. Par temps humide, il est ainsi conseillé de sortir avec des pneus moins gonflés. Avec 1 bar de moins, vos pneus vélos pourront avoir plus de surface en contact avec le sol et seront nettement plus adhérents, notamment dans les virages.

Pour plus d’adhérence, vous pouvez également suivre cette petite astuce : appliquez du vinaigre sur vos pneus avec un chiffon. Même si cela paraît farfelu, vous verrez que le résultat est surprenant. Le pneu est dégraissé et son accroche augmentée. Attention toutefois, l’effet du vinaigre n’est pas durable. Il faudra le faire avant chaque sortie et dès que l'occasion se présente.

Adaptez vos pneus à une chaussée humide

Sachez qu’il existe sur le marché des pneus vélo spécifiques pensés pour offrir une meilleure adhérence sur l’eau. Il s’agit des pneus vélos All Season, ou pneus 4 saisons, proposés par de nombreuses grandes marques du pneu vélo. 

Ces pneus emploient une gomme spécialement conçue pour offrir plus d’adhérence. La structure de la bande de roulement est également modifiée pour s’adapter à toutes les conditions climatiques. Cependant, ces pneus ne seront pas aussi performants sur sol dur et sec en été que des pneus vélo d’été.

Comment bien s'équiper contre la pluie à vélo ?

Pour se protéger de la pluie à vélo, il est important que le cycliste s'habille en conséquence. Plusieurs vêtements existent lui permettant de s'équiper de la tête aux pieds contre les averses :

  • La veste anti-pluie pour protéger le buste et les bras : il est recommandé d'opter pour un modèle léger, imperméable et respirant. Le cycliste peut aussi se munir d'un poncho traditionnel ou à la forme spécialement adaptée pour la pratique du vélo.
  • Le pantalon ou la jupe de pluie pour les jambes : tout comme le haut, il faut privilégier un équipement étanche qui soit respirant. Il est conseillé de prendre un pantalon un plus large que sa taille afin de pouvoir porter un pantalon dessous. Il existe aussi des Rainlegs qui sont protègent les jambes et sont ouvertes sur l'arrière.
  • Les gants ou des manchons sur guidon pour préserver les mains. Pour les protections pluie pour pieds, il est possible de choisir des chaussettes imperméables ou bien des sur-chaussures étanches à enfiler par dessus bottes ou baskets.
  • Pour maintenir la tête au sec, il est possible de s'équiper d'un bonnet imperméable. Pour le cycliste qui circule avec un casque de vélo, il faut veiller à choisir un modèle avec moins d'aérations, afin que l'eau ne puisse rentrer, ou bien à le protéger avec une housse de pluie pour casque. Un casque avec visière est idéal pour préserver le visage du cycliste et lui garantir en même temps une bonne visibilité. Sinon adoptez une solution plus simple : les lunettes cyclistes.

Pour trouver l'équipement contre la pluie qu'il vous faut, consultez notre fiche conseil dédiée :

Fiche conseil se protéger contre la pluie à vélo

Et pour bien comprendre l'imperméabilité de vos vêtements et accessoires, lisez notre autre fiche conseil :

Imperméabilité des vetements pluie et accessoires velo

 

Par mauvais temps, un cycliste est moins repérable par les autres usagers de la route. Il est donc primordial d'être un maximum visible. Pour cela, il faut commencer par se signaler par des éclairages vélo. De préférence à forte puissance ou qui clignotent. Ensuite, il faut se munir d'accessoires de signalisation à haute visibilité comme un gilet fluo de sécurité ou des équipements vélo réfléchissants.

Nettoyer et entretenir son vélo

Manches pour cycliste

Enfin, après une sortie sous la pluie, l’un des réflexes à avoir est de nettoyer son vélo sans attendre, surtout les pneus. Il faut les débarrasser des salissures et des corps étrangers qui ont pu s’y incruster. Pensez également au nettoyage de la chaîne et à procéder à une lubrification. Séchez ensuite votre vélo pour éviter qu’il ne rouille.

On vous conseille :

Par ailleurs une bonne vérification de tout votre matériel est aussi de rigueur. Cette vérification doit de préférence s’effectuer avant et après chaque sortie. Tout doit y passer : les freins, les pneus, l'éclairage, le serrage des boulons etc.

Retrouvez tous les conseils à suivre pour bien nettoyer votre vélo dans notre fiche conseil dédiée :

Fiche conseil entretenir et nettoyer son vélo

Rouler sous la pluie avec un vélo électrique

Conduire avec un VAE sous la pluie

Rouler avec un vélo électrique peut inquiéter certains cyclistes. Sachez que tant que la protection de votre batterie est bien étanche, il y a très peu de chances d’abîmer votre VAE. 

Par ailleurs, comme sur un vélo traditionnel, circuler sous la pluie avec un vélo à assistance électrique requiert plus d'attention et une distance de freinage plus grande. Le terrain étant moins adhérent et le vélo plus lourd, mieux vaut anticiper. D'ailleurs, pour réduire les risques sur terrain humide en VAE, misez sur un freinage égal entre le frein avant et le frein arrière. 

Il est important de prendre en considération la puissance et la vitesse de votre VAE, bien plus élevées qu’un vélo fonctionnant à la force musculaire. Il vaut mieux, dans ce cas, appliquer les points précédents : freiner doucement, anticiper les obstacles et descentes, éviter les surfaces à risques et redoubler de vigilance face aux automobilistes comme aux autres cyclistes. Une chute en VAE serait en effet bien plus grave qu’une chute classique, du fait de la vitesse. Cet équipement coûte également plus cher et sera plus difficile à remplacer en cas de dégâts.

Velo a assistance electrique sous la pluie

 

Retirer et protéger la batterie de vélo électrique de la pluie

La batterie de VAE est généralement protégée de l'eau et de l'humidité car elle trouve dans un étui imperméable. Pour une protection renforcée, il est possible de s'équiper d'une housse de pluie pour batterie de vélo électrique qui la préserve des aléas du temps comme les averses.

Cependant, en cas de forte pluie, et surtout si le vélo est garé à l’extérieur, il est conseillé de la retirer du vélo. Les risques d'usure sont ainsi réduits et en plus, la batterie est en sécurité. Il est d'ailleurs recommandé de faire de même la nuit ou encore en été. Cette action préserve la batterie des effets de la condensation qui se produisent lorsque la température du sol est plus élevée que celle de l’air. N’hésitez donc pas à le faire pour plus de tranquillité.

Comment rouler sous la pluie avec un vélo cargo ?

Les statistiques démontrent qu’il n’y a pas plus de danger à rouler en vélo cargo qu’en vélo traditionnel. Il n’empêche qu’il faut être particulièrement vigilant lors de l’usage de ce moyen de transport, surtout si vous roulez sous la pluie en vélo cargo électrique. En cas de chute, le chargement du vélo cargo pourrait se renverser si vous en transporter un. 

Le vélo cargo étant équipé d’un bac de chargement, les comportements de l’engin peuvent parfois surprendre. Par temps sec, il est conseillé aux nouveaux usagers de ce type de véhicule d’effectuer les premiers trajets sans chargement. Il en va de même si vous n’avez jamais roulé avec votre vélo cargo par temps de pluie. Faites d’abord un premier essai seul, sans chargement ou enfants, afin de vous faire la main.

Si vous transportez vos enfants en vélo cargo, ils doivent nécessairement porter un casque enfant et, au mieux, une ceinture de sécurité. Lorsqu’il pleut, le mieux est d’installer une tente de protection de pluie pour vélo cargo afin d’abriter vos passagers. Cette dernière peut également servir à les protéger du froid, des éclaboussures et des rafales de vent. 

Rouler sous la pluie lors d'un voyage à vélo

Adapter son itinéraire en cas d'averse

Faire de longs trajets à vélo, comme lors d’un voyage en cyclotourisme, implique d’être préparé à rouler en toutes circonstances, même par temps de pluie.

L’application Rain Today peut vous aider ; elle prévoit la durée des averses. Si la météo s’annonce mauvaise la veille, repérez également les cafés, boulangeries et restaurants ouverts sur la route, dans lesquels vous pourrez vous abriter. Adapter son itinéraire est la clé d’une expérience agréable en cyclotourisme. 

S’arrêter le temps d’une averse est bien sûr une solution, mais il est d’autant mieux d’apprendre à rouler sous la pluie sans soucis. 

Tout d’abord, soyez particulièrement vigilants par temps de pluie, car un vélo chargé est plus lourd et plus difficile à manier. Appliquez les conseils précédents quant au freinage et au repérage des surfaces à risques. Vérifiez la pression des pneus avant de partir. Lorsqu’il pleut, il vaut mieux diminuer légèrement la pression des pneus afin d’assurer une meilleure adhérence à la chaussée.

Bien protéger son chargement de la pluie

Ensuite, assurez-vous que votre chargement reste au sec. Voyager à vélo nécessite un équipement adapté. Avant de partir, faites une checklist du matériel pour cyclotourisme à emporter, en prenant en compte l’éventualité de rouler sous la pluie.

Il est très important de bien choisir vos sacoches vélo pour un voyage en cyclotourisme. Les sacoches parfaitement étanches sont à privilégier. Equipez votre vélo d’un garde-boue qui épargnera les éclaboussures à votre chargement et vos vêtements. N’hésitez pas à troquer le garde-boue existant de votre monture pour un plus large, équipé d’une bavette supplémentaire. De plus, une housse de protection de selle imperméable est nécessaire pour protéger votre selle de la pluie lors de vos arrêts.

Notre guide sur l’imperméabilité des vêtements de cyclisme explique comment bien choisir ce type de vêtements en fonction de ses besoins.

Quelles mesures prendre pour rouler sous la pluie avec un enfant ?

Comment rouler en sécurité avec son enfant lorsqu’il pleut ?

Transporter un enfant à vélo sur la route implique de suivre certaines règles, d’autant plus si les conditions climatiques sont mauvaises. 

Si vous transportez votre enfant à l’avant du vélo, il doit être âgé d’au moins 9 mois. Privilégiez un siège vélo pour enfant qui soutient la tête de ce dernier, avec repose-pieds afin que ses pieds ne touchent pas les roues. Lorsqu’il pleut, la présence du siège bébé à l’avant du vélo peut avoir un impact significatif sur votre visibilité, d’autant plus si l’enfant est équipé d’un poncho ou de vêtements de pluie. Il sera d’ailleurs plus exposé aux intempéries qu’à l’arrière. Dans ce cas, munir votre vélo d’un pare-brise adapté peut s’avérer une solution.

Si vous utilisez plutôt un siège arrière pour transporter votre enfant, assurez-vous que le vélo dispose d’un garde-boue, qui protège le siège des éclaboussures. 

Le siège et l’enfant constituent un poids supplémentaire qui rend votre vélo plus lourd. Lorsqu’il pleut, il est de mise d’être encore plus vigilant que d’habitude et de rallonger les distances de freinage.

Dans tous les cas, signalez votre présence sur la route encore plus qu’en temps normal. Par temps de pluie, les vélos sont très peu visibles aux yeux des automobilistes et autres usagers. Accessoires et vêtements de signalisation, phares, drapeaux et bandes réfléchissantes sont de mise.

Comment protéger son enfant de la pluie ?

Il y a différentes façons de transporter un enfant à vélo : dans un siège avant ou arrière, une remorque, en vélo cargo, sur un siège de cadre, etc. En fonction de celle que vous choisissez, il vous faut trouver l’équipement pour la pluie le plus adapté afin de protéger votre enfant lorsque vous roulez à vélo sous la pluie. 

D’une part, vous pouvez équiper votre enfant d’un poncho ou d'une cape de pluie vélo pour enfant. Ce dernier à l’avantage de protéger le torse, les bras et les jambes de votre passager. Pensez à choisir un modèle avec une capuche suffisamment grande pour recouvrir le casque vélo enfant.

D’autre part, il existe des protection pluie pour siege velo bebe et enfant. Elles constituent une barrière supplémentaire contre la pluie et le vent, et surtout les éclaboussures. Ces housses de pluie s’installent sur le siège comme une cabine imperméable. Elles ont l’avantage de protéger votre enfant du froid.

Protéger efficacement un vélo stationné sous la pluie

Utiliser une housse imperméable pour vélo

Un vélo stationné sous la pluie s’abîme très rapidement. Si vous ne pouvez pas le stationner dans un endroit sec, essayez de le protéger au maximum de la pluie, qui occasionne la rouille des pièces. Pour cela, il existe de nombreuses bâches et housses imperméables pour vélo. Certaines couvrent l’intégralité du vélo, d’autres plus discrètes protègent uniquement la transmission (du pédalier à la cassette).

Les housses pour vélo ont également l’avantage de protéger le vélo des impacts et de la poussière, surtout s’il reste stationné en extérieur pour une longue période. 

S’équiper d’une housse de selle imperméable

Il est également essentiel de protéger la selle de votre vélo, qui s'abîme très vite sous la pluie. Ce sera d’autant plus le cas si elle est en cuir. Les housses de selle imperméables permettent de garder votre selle au sec lorsque le vélo est stationné, mais aussi lorsque vous roulez.

Les utilisateurs de vélo électrique peuvent se tourner vers des housses pour VAE spéciales, conçues pour protéger la batterie ou la console du vélo.

Protéger son antivol vélo de la rouille

Sachez également qu’un antivol vélo exposé à la pluie a de grandes chances de rouiller, ce qui pourrait causer une serrure défectueuse. Il existe des housses pour cadenas vélo. Certains cadenas sont également équipés d’une protection coulissante à positionner sur la serrure en cas de pluie, afin de la protéger de la rouille.

 
Il n'y a pas encore eu de question sur cette fiche conseil