Conseils : charger ses appareils électriques à vélo
PANIER  :  AUCUN ARTICLE
• Votre adresse email :
• Votre mot de passe :
QuestionsX
Il n'y a pas encore eu de question sur cet article.
Comment alimenter ses feux et GPS à vélo

Comment alimenter des feux et GPS à vélo ?

Alimenter des smartphone à vélo

Actuellement, il existe différents moyens d’alimenter nos feux, notre GPS ou notre smartphone à vélo. Pour ce faire, nous pouvons avoir recours soit à des piles soit à des dynamos. Nous vous en disons un peu plus sur ces sources d’énergie et plus particulièrement sur les dynamos. Vous pourrez mieux comprendre leur fonctionnement. Et bien évidemment mieux les choisir.

MENU

Les dynamos bouteille ou moyeu

Les transformateurs

Les prises USB intégrées

Les dynamos bouteille ou moyeu

Comme la loi l'oblige, nous devons équiper notre vélo d’un éclairage avant et arrière. Il existe toutes sortes de phares et de feux que nous pouvons utiliser pour être visibles et y voir plus clair sur la route. Les feux sur dynamo vélo font notamment partie de ces éclairages. Un mécanisme ingénieux, pratique et comportant de nombreux avantages.

  • Les caractéristiques d’une dynamo

Dynamo bouteille de vélo

Ce qu’il faut retenir c’est que la dynamo est un élément générateur de courant. A noter que le nom "alternateur" convient plutôt à ce dispositif. En effet, il produit un courant alternatif, à l’inverse d’une vraie dynamo qui, elle, produit un courant continu.

Une dynamo est composée de 3 éléments : de la dynamo génératrice de courant, du feu rouge à l’arrière et du phare à l’avant. Ce sont ces 3 éléments reliés entre eux par deux fils électriques très fin qui produisent un courant alternatif. Ce courant est généralement de 6 volts pour 3 watts (2,4W pour l’avant et 0,6W pour l’arrière), donc 0,5 ampères. C'est cela qui rend une dynamo amplement suffisante pour permettre à un cycliste d’éclairer sa route et être visible par les autres usagers grâce à son feu arrière. Par ailleurs, il est bon de savoir qu’un éclairage vélo faisant appel à une dynamo est considéré comme un système d’éclairage fixe.

Le fonctionnement des dynamos en fait un type d’éclairage parfait pour les cyclistes qui utilisent régulièrement leurs vélos en ville et surtout pendant la nuit. Effectivement une dynamo ne posera pas de problème de batterie. L’éclairage alimenté par une dynamo ne nécessite pas l’usage de piles. L’énergie est directement fournie par le pédalage du cycliste. Il s’agit à ce titre d’un dispositif à la fois écologique et économique, bref, parfait pour une utilisation urbaine et quotidienne du vélo.

  • Les dynamos bouteille

Dynamo bouteille de vélo

Comme leur nom l’indique, ces types de dynamos prennent la forme d’une bouteille. Il s’agit ici d’un générateur de courant entraîné par une molette crantée en contact avec le flanc du pneu. C’est plus précisément le corps du générateur qui prend la forme d'une petite bouteille. La molette, quant à elle, fait penser à un bouchon, d’où le nom donné à ce type de dynamo. C’est la rotation du pneu qui fait tourner la molette en contact avec son flanc. La molette en rotation va à son tour entraîner la rotation du rotor d'un alternateur. C’est ainsi qu’est produit le courant nécessaire à l’alimentation de l’éclairage.

[Dynamo sur roue de vélo]

Les avantages de la dynamo bouteille

Le principal avantage de ce type de dynamos est le prix. Les dynamos bouteilles sont relativement abordables. Elles sont aussi faciles à installer. Lorsqu’elles ne sont pas nécessaires, les dynamos bouteilles peuvent être écartées du pneu pour ne pas gêner. Pour ce faire, il suffit de tirer latéralement sur le générateur. Un loquet s'engage alors pour maintenir la dynamo en position écartée. Pour désengager ce loquet et réutiliser le dispositif, on peut ensuite procéder manuellement via un petit bouton ou appuyer longitudinalement directement sur le corps du générateur. Le ressort va alors appuyer sur générateur et le maintenir contre le flanc du pneu. L’éclairage se mettra en marche dès que le cycliste commencera à pédaler.

dynamo sur roue de vélo

A savoir qu'il existe des pneus disposant d'une bande sur leur flanc, conçue spécialement pour l'utilisation d'une dynamo bouteille. Les pneus Marathon Schwalbe, par exemple, disposent de cette bande rugueuse. Elle permet à la roulette de la dynamo de mieux accrocher au pneu en rotation et évite ainsi que la dynamo ne tourne dans le vide.

[Pneus "Marathon Classique" avec bande pour dynamo bouteille]

Les inconvénients

En revanche, les dynamos bouteilles ont tendance à être bruyantes. Elles sont également assez sensibles à la pluie, au froid ou encore à la boue. Pour fonctionner correctement, elles nécessitent un réglage très précis. Effectivement, le fonctionnement du générateur risque d’être compromis dans le cas où la roue est voilée ou la molette mal positionnée.

Pour maximiser son rendement et minimiser l'usure des pneus, il est conseillé de toujours bien aligner la dynamo. Il est à noter que beaucoup de pneus vélo sont conçus pour maximiser l’entraînement d'une dynamo bouteille. Ces pneus portent une bande crantée moulée dans leur flanc. L’usage de ce type de pneus est fortement recommandé avec l’utilisation d’une dynamo bouteille.

  • Les dynamos moyeu

Dynamo moyeu de vélo

Les dynamos moyeu sont un autre moyen à utiliser pour alimenter le vélo en pédalant. Il s’agit toujours d’un générateur électrique mais situé dans le moyeu de la roue. On le retrouve presque toujours dans la roue avant. En ce qui concerne ce second type de dispositif, le courant produit est également de 3 watts à 6 volts. Certains modèles peuvent cependant aller jusqu'à 6 watts à 12 volts. De quoi largement alimenter le phare et le feu pour un éclairage optimal.

Les dynamos moyeux sont des alternateurs car elles produisent un courant alternatif monophasé. La plupart des dynamos moyeux partage une architecture commune et assez simple. Les bobinages se trouvent dans le stator, autour de l'axe de la roue, avec des roulements de part et d'autre. Le tout est enfermé dans le corps du moyeu qui comporte quant à lui le rotor (sur sa paroi interne) formé d'aimants permanents. Ici, c’est donc la rotation de la roue qui produit l’électricité nécessaire à l’éclairage du vélo. Il est d’ailleurs à noter qu’avec ce type de dynamo, le rendement peut souvent être supérieur à celui d’une dynamo classique.

[Roues de vélo avec dynamo intégrée]

Les avantages de la dynamo moyeu

Avec les dynamos moyeux, puisque le courant est directement généré par la rotation de la roue, aucun frottement entre la roue et la dynamo n’est nécessaire, contrairement aux dynamos bouteilles. Les risques d’usure du pneu sont ainsi réduits. Quoi qu’il en soit, l’usage de ce dispositif, entraine toujours une légère résistance au roulement. Il partage donc ce léger incontvénient avec les dynamos classiques. Toutefois, la dynamo moyeu est moins vulnérable à la pluie ou à la neige. Plus légère qu’une dynamo classique, elle permet de profiter d’un éclairage puissant et ce, même à faible vitesse. Effectivement, avec certaines dynamos moyeu, certains phares peuvent atteindre les 80 à 100 Lux. Ce qui est tout de même non négligeable. De plus, la dynamo moyeu étant toujours active, elle peut permettre au phare de s'allumer automatiquement. Cela est possible grâce à un détecteur de luminosité dont sont équipés certains modèles.

dynamo dans moyeu de vélo

Les inconvénients

En ce qui concerne les inconvénients, il faut tout juste noter que contrairement à une dynamo classique, la dynamo de moyeu n’est pas débrayable. Pour couper l’alimentation du système, l’installation d’un interrupteur est parfois de rigueur. Par ailleurs, niveau prix, ce dispositif est légèrement plus cher qu’une dynamo bouteille. En effet, sa discrétion, sa longévité et son rendement plus important impliquent forcément des prix un peu plus conséquents. Cela sera tout de même assez vite oublié, notamment aux vues des nombreux avantages offerts par le système.

Les transformateurs

schéma recharger son gps à vélo

Mis part l’éclairage du vélo, il faut savoir que ces générateurs de courant nous sont utiles pour d’autres usages. Effectivement avec eux, nous pouvons par exemple recharger notre smartphone ou notre GPS. Un petit bonus que l’on apprécie tout particulièrement lors de nos sorties ou randonnées à vélo loin de la civilisation et de ses prises électriques.

Pour pouvoir recharger nos appareils à vélo, il existe ainsi plusieurs solutions. Les connecteurs régulateurs et les feux avants avec prise USB intégrée en font partie. Voici tout de suite quelques informations concernant ces accessoires.

Pour ce qui est des connecteurs régulateurs, il s’agit d’un système simple et ingénieux permettant de recharger rapidement nos appareils. Ceux-ci fonctionnent en association avec les dynamos installées sur nos vélos. Ils peuvent ainsi s’utiliser tout simplement en pédalant. Une fois branché aux dispositifs, les feux de vélo et les GPS commencent à se recharger. Ils sont alimentés par l’électricité fournie par la dynamo via le pédalage. Certains de ces régulateurs ont l’avantage de recharger un appareil tout en continuant à rouler avec les feux allumés. Cela peut se faire, à condition bien sûr de pédaler à vitesse raisonnable.

Bien évidemment, ces dispositifs disposent d’un transformateur, ou plutôt d’un régulateur. Ils régulent l'énergie produite par la dynamo pour ensuite la redistribuer correctement à nos appareils sans risque de surtension.

  • Le Lightcharge City sur dynamo bouteille

Chargeur Lightcharge City alimenté par dynamo bouteille

[Lightcharge City sur dynamo bouteille]


Parmi les solutions envisageables pour la recharge des appareils, le Lightcharge city est l’un des accessoires recommandés. En effet, il peut alimenter divers appareils électroniques rechargeables par USB. L’on pourra y brancher ses feux de vélo, son téléphone mobile, son lecteur MP3 ou encore son GPS. Son fonctionnement est des plus simples. Il transforme l’énergie provenant de la dynamo bouteille placée sur votre vélo pour ensuite la transmettre à l’appareil à recharger via un câble de 125 cm. Le chargeur fournit une tension de 5V avec une intensité de 250 mA.

Des plus pratiques, celui-ci peut s'installer sur n'importe quelle partie du cadre du vélo. Pour ce faire, il dispose de colliers de serrage (Colsons) fournis. A noter que le Lightcharge possède également des fiches où l’on pourra brancher l'éclairage du vélo en plus d’un interrupteur qui permettra de choisir entre charger l’équipement électronique ou alimenter le phare.

Chargeur Lightcharge dynamo bouteille

Pour recharger un périphérique, il suffit de le brancher via son câble d'alimentation sur la fiche USB du chargeur Lightcharge. La charge se fera dès 13 km/h. Outre sa facilité d’utilisation, ce chargeur présente de nombreux autres avantages. Non seulement il est compact mais il est également économique et écologique. Le Lightcharge régule la tension fournie et protège contre les risques de surtension. De plus, contrairement aux batteries, il ne possède pas de date d'expiration.

  • Le Lightcharge Touring sur dynamo moyeu

Chargeur Lightcharge Touring alimenté par dynamo moyeu


[Lightcharge City sur dynamo moyeu]


Un autre moyen tout aussi efficace pour recharger nos appareils est le Lightcharge sur dynamo moyeu. Comme son nom l’indique, ce dispositif s’utilise en association avec une dynamo moyeu. Comme le modèle précédent, le lightcharge sur dynamo moyeu permet d’alimenter la batterie de nos appareils électroniques rechargeables via prise USB. Avec ce chargeur, l’énergie qui provient de la dynamo située dans le moyeu de la roue est transformée pour pouvoir charger les appareils en toute sécurité. Pour ce faire un câble de 125 cm est fourni.

Dynamo moyeu de vélo

Ce modèle produit lui aussi une tension de 5V avec une intensité de 250 mA. Son installation est également très simple. Il se fixe via des colliers de serrage et ce à n’importe quelle endroit du cadre. Le Lightcharge sur dynamo moyeu offre par ailleurs la possibilité de choisir entre charger l'équipement électronique ou alimenter le phare du vélo. Pour ce faire il dispose comme le Lightcharge city d’un petit interrupteur.

La charge se fera dès 13 km/h. A noter cependant que cette version Touring du Lightcharge vous offrira une protection supplémentaire (la protection OPS (Overvoltage Protection System)) contre la surtension. Contrairement à la version city, ce chargeur assure la protection contre la surtension jusqu’à près de 75 km/h pour des roues de 28 pouces et 43 Km/h pour des roues de 26 pouces. Au-delà de cette vitesse il faudra penser à débrancher l'appareil.

  • L’E-Werk

Chargeur universel sur dynamo pour téléphone et GPS - E-Werk

[Chargeur universel E-Werk]

Pour recharger nos appareils électroniques à vélo, il existe également des chargeurs universels. C’est le cas par exemple du chargeur universel sur dynamo pour éclairage et GPS E-Werk. Ce chargeur permet d'utiliser un appareil électronique pendant son trajet à vélo, le tout sans consommer la batterie. Cette alimentation universelle permet également de recharger les appareils grâce à sa connexion sur dynamo moyeu et dynamo classique.

Avec l'ensemble de ses accessoires imperméables, il est conçu pour résister aux intempéries. Le dispositif dispose d’un convertisseur qui régule et redistribue l'énergie produite par la dynamo pour alimenter les appareils. Comme pour les modèles cités précédemment, une fois connecté sur la dynamo, il génère de l'électricité grâce au pédalage. Il permet ainsi d’alimenter l'éclairage des feux et de recharger un appareil simultanément.

Le mode parallèle fonctionne correctement jusqu’à 6,3 V (tension de sortie E-WERK). Il peut être garanti avec l’utilisation d’un feu arrière à diode et d’un phare vélo IQ de Busch & Müller. Outre le fait qu’il soit universel, ce chargeur dispose d’un contrôle du voltage. Deux boutons de réglage permettent de contrôler le voltage (de 2,8 à 13,3 V) et l'intensité (de 0,1 à 1,5 A) du dispositif.

e-werk pour charger vos téléphones à vélo

Cette alimentation fournit une puissance maximale de 16 W avec une perte de consommation de seulement 0.03W à 30 km/h. Pour ce modèle la charge commence à une vitesse de 15 km/h, ce qui n’empêchera pas l'E-Werk de charger les appareils aussi vite qu'un chargeur standard.

Le dispositif E-Werk s'adapte à n'importe quel diamètre de cadre. Il se fixe grâce à des joints caoutchouc ou des attaches de câble fournis. De quoi garantir une installation rapide et sûre. Trois types de câbles sont fournis avec ce chargeur : Un câble USB pour une connexion standard compatible avec une large gamme d'appareils et deux autres pouvant être reliés aux connecteurs de nombreux appareils électriques.

Enfin, il est également possible d’utiliser une batterie tampon avec l’E-Werk. Celle-ci permet de fournir une tension régulière de 5V aux accessoires alimentés, et ce même si le vélo ralentit ou est à l'arrêt. Vous pouvez ainsi charger vos smartphone et GPS qui ont besoin d'un courant régulier. Une fois chargée, elle peut être utilisée sans être branchée à l'E-Werk. Toutefois, la recharge de la batterie ne peut se faire que par l'E-Werk lui-même.


La batterie tampon

Technologie IQ2 pour feu de vélo

Avec une batterie tampon, le système d'alimentation via l'E-Werk devient encore plus universel et vous permet de recharger vos téléphones mobiles et MP3. En effet, l'usage de l'E-Werk est soumis à la vitesse du vélo. Certains appareils peuvent donc fonctionner plus ou moins bien lorsque le vélo ralentit. Il arrive que la charge libérée par l'E-Werk baisse et se coupe au moment où le vélo s'arrête. L’usage de cette batterie permet alors de résoudre ce problème. Elle accumule l'énergie en la restituant pour être utilisée par tous les appareils, et ce même à l'arrêt. Tant que la batterie est chargée, elle fournit une tension régulière continue de 5 V.
Attention ! La batterie tampon est obligatoire si vous souhaitez charger vos smartphones et MP3.

[Batterie tampon pour chargeur E-Werk]

batterie tampon pour feu de vélo

  • L’USB-Werk

Convertisseur USB-Werk sur dynamo moyeu

[Chargeur universel USB-Werk]

Extrêmement pratique, le convertisseur USB-Werk dispose d'une sortie USB ainsi que d'une batterie tampon intégrée. Grâe à cela, l'énergie reste constante et vous pouvez ainsi recharger vos smartphones et MP3. Il vous suffit de rouler 10 minutes et à une vitesse moyenne de 15 km/h pour que l'USB-Werk soit chargé à son maximum.

Pour le charger, il vous faut une dynamo moyeu ou bouteille. Il est compatible avec les dynamos moyeu Shimano et SON. Attention toutefois, l'USB-Werk n’est utilisable que sur des sources de courant alternatif et non sur des sources de courant continu comme les piles.

La puissance de l'USB - Werk

  • Tension de sortie : 5 V
  • Intensite de sortie : 0,5 A en continu (1 A pendant quelques minutes si l'accu interne est chargé)
  • Puissance de sortie : 2,5 W en continu (5 W pendant quelques minutes si l'accu interne est chargé)

USB-Werk sur dynamo moyeu


Les feux avant avec prise USB intégrée

Pour finir, il faut savoir qu’il est également possible de recharger nos appareils grâce à certains modèles de feux. Il s’agit plus précisément de ces feux avant avec prise USB intégrée, ce qui permet de recharger facilement un smartphone ou un GPS. Il n’y a aucun accessoire à ajouter quant à l’utilisation de ces dispositifs, aucun fil ne vient entacher l’esthétique du vélo, mis à part le câble du téléphone.

Feu avant de vélo sur dynamo


[Feu Luxos U 90 lux Lumotec IQ2]


Technologie IQ2 pour feu de vélo

Le Feu avant de vélo sur dynamo Luxos U 90 lux Lumotec IQ2 est l’un des modèles que nous conseillons. Cet éclairage avant vélo fonctionne avec une dynamo moyeu. La LED qui l'équipe est de la technologie IQ2. A noter que ce phare vélo Luxos est le premier feu de vélo à fonctionner avec cette nouvelle technologie. Il confère ainsi une excellente efficacité d'éclairage, la plus haute connue à ce jour.

La position de la LED et du réflecteur sur ce modèle ont été optimisées pour assurer un éclairage encore plus puissant et plus homogène. La présence d’un prisme permet d'élargir le faisceau lumineux du phare sur les côtés, ce qui permet de profiter d’un un éclairage panoramique ainsi que d’un bon éclairage de champs proche. L'intensité de l'éclairage est variable. Il est possible de basculer entre deux modes, un mode « Normal » qui produit un rayon lumineux de 90 lux et un mode « Eco » qui produit un rayon lumineux de 70 lux.

Le contrôle du feu se fait par l'intermédiaire d'un boitier de commande placé sur le guidon du vélo. C’est là que se trouve la fiche USB qui permet de recharger une batterie cache interne qui pourra alors servir de réserve d'énergie pour alimenter un GPS, un lecteur MP3 ou encore de recharger un téléphone portable.

Vous en savez désormais un peu plus sur les différents moyens de recharger vos appareils et les diverses façons d’alimenter vos feux. N’oubliez pas, à vélo, bon un éclairage est toujours de rigueur. S’il vous manque encore un accessoire que ce soit à l’avant ou à l’arrière, n’hésitez pas. Consultez notre sélection afin de choisir la dynamo, le feu, ou le phare qui vous permettront de pédaler tranquille et en toute sécurité.