Bikepacking : les conseils d'une experte

Bikepacking : les conseils d'une experte

Les astuces incontournables de Nathalie Baillon, spécialiste des longues distances, pour un équipement optimal en bikepacking

"Le bikepacking est l’art de voyager léger en se contentant de l’essentiel. En choisissant le bon équipement, en planifiant soigneusement et en organisant efficacement, vous pouvez minimiser le poids, optimiser l'espace et ainsi parcourir de plus longues distances à vélo".

Nathalie Baillon

Nathalie Baillon : un parcours passionnant 

Nathalie Baillon, spécialiste du cyclisme longue distance, découvre sa passion lors d'un voyage à vélo en Nouvelle-Zélande. De retour en Europe, elle quitte Munich, où elle a travaillé en tant qu'ingénieur pendant quelques années, pour s'installer en Isère. Elle enchaîne les défis, accomplissant une randonnée de 1000 km en moins de 60 heures. En 2019, elle relève son premier défi avec la Race Across France, une épreuve de 2600 km et 36 000 mètres de dénivelé positif. Depuis lors, son enthousiasme ne faiblit pas. Elle brille dans les courses d'ultra distance internationales avec succès, ce qui la pousse à quitter son emploi pour se consacrer entièrement à sa passion. 

Nathalie Baillon :

Définir sa manière de voyager : hôtel ou camping ?

HÔTEL OU CAMPING ?

Si vous choisissez de voyager en totale autonomie avec des nuits en pleine nature, vos besoins en équipement seront différents de ceux qui optent pour des arrêts au restaurant et des étapes à l'hôtel. S'alléger du matériel de camping permet de couvrir de plus grandes distances quotidiennes

CHOISIR SON MATÉRIEL EN FONCTION DE SA DESTINATION

Avant de constituer votre paquetage, renseignez-vous sur votre destination. Planifiez votre route à l'avance et déterminez la disponibilité des ressources en eau, nourriture et abris. Pourrez-vous vous ravitailler en route ? Dormir au chaud ? Quelles sont les conditions météo ? Quel est le profil des étapes ? Toutes ces questions vous aideront à définir le matériel bikepacking dont vous aurez besoin et la quantité de vivres à emporter avec vous. Savoir où il est possible de se ravitailler et à quelle fréquence, permet de n'emporter que l'essentiel et réduit le poids inutile.

"DIS-MOI COMMENT TU VOYAGES, ET JE TE DIRAI QUEL TYPE DE CYCLISTE TU ES"

COMMENT CHOISIR LE BON MATÉRIEL POUR LE BIKEPACKING ?

Le bikepacking requiert une approche minimaliste . Il faudra porter tout ce que vous emportez donc chaque gramme compte . Privilégiez du matériel léger, compact et durable. Limitez-vous à l'essentiel et optez pour des articles polyvalents, comme la cuillère-fourchette qui en est un exemple parfait.

QUELLES SACOCHES BIKEPACKING POUR LE VOYAGE VÉLO EN AUTONOMIE ?

Le bikepacking offre une multitude de configurations avec des sacoches de selle, de guidon, de cadre, de fourche, top tube, pouch bags, etc. Cependant, il est généralement essentiel d'avoir une sacoche de selle. Selon vos besoins, vous pouvez opter pour des modèles de différentes tailles et ajouter d'autres sacoches pour augmenter la capacité de transport . Les petits éléments comme les pouch bags et les top tubes, facilement accessibles, sont pratiques pour ranger les affaires dont vous aurez besoin fréquemment. Certains vélos sont équipés de fixations compatibles avec les sacoches, assurant ainsi une meilleure stabilité. Pour protéger vos affaires de la pluie, il est recommandé de choisir des sacoches étanches .

ORGANISER SES SACOCHES ET RÉPARTIR LE POIDS

Personnellement, il m'est utile de ranger mes objets par catégories : regrouper mon matériel pour dormir, pour cuisiner, mes outils pour réparer le vélo, etc. Cela me permet de localiser facilement le matériel dont j'ai besoin et de ne pas avoir à tout déballer. Par exemple, tout le matériel qui me servira en soirée une fois que j'ai terminé de pédaler peut être rangé au même endroit, dans une sacoche moins accessible comme celle du guidon ou le fond de la sacoche de selle. Je vous conseille d'organiser vos sacs de manière équilibrée afin de répartir le poids sur votre vélo. Les objets les plus lourds doivent être placés au centre du vélo , de préférence dans la sacoche de cadre s'il y en a une. Les objets qui sont utilisés fréquemment doivent rester à portée de main, dans la sacoche top tube ou les pouch bags . Les objets lourds placés  dans la sacoche de selle auront tendance à déstabiliser le vélo, on préféra y placer du matériel volumineux, mais léger comme un sac de couchage ou des vêtements. Les objets de valeurs restent de préférence sur soi, par exemple dans les poches de votre maillot ou dans une sacoche amovible que l'on peut emporter avec soi lors des arrêts au supermarché par exemple.

Nathalie Baillon bikepacking

Nathalie Baillon bikepacking

VÊTEMENTS POUR LE BIKEPACKING

La météo peut être imprévisible, donc il vaut mieux toujours prendre des vêtements chauds et imperméables avec soi. En général, je laisse ma veste de pluie sur le dessus de ma sacoche de selle afin qu'elle soit facilement accessible et que je puisse rapidement la porter en cas d'intempéries. Choisissez des vêtements qui évacuent l'humidité et sèchent rapidement et qui peuvent être superposés en fonction des fluctuations de température. Le triptyque gagnant est un sous-vêtement respirant , un vêtement isolant et un coupe-vent imperméable. Il faut choisir des vêtements, versatiles, les jambières et les manchettes par exemple permettent de se couvrir davantage sans emporter un deuxième set de vêtements. Une doudoune s'avère également indispensable en soirée ou en matinée lorsqu'il fait encore frais, même en été et en particulier si vous optez pour un voyage en montagne. Limitez le nombre de tenues et privilégiez confort . Deux tenues sont généralement suffisantes, une peut être lavée et séchée pendant que l'autre est portée. Des cales SPD et des chaussures type VTT permettent de marcher et de n'emporter qu'une paire de chaussures avec soi.

QUEL TYPE DE NOURRITURE AMENER ?

COMMENT S'HYDRATER PENDANT UN VOYAGE À VÉLO ?

Emportez toujours des snacks avec vous. Préférez de la nourriture compacte et énergétique : barres de céréales, mélanges de noix, nourriture lyophilisée constituent des encas idéaux pour le bikepacking. Vous pouvez emporter un filtre à eau ou des tablettes purifiantes si vous prévoyez de voyager dans un lieu où il est difficile de trouver de l'eau potable . Vous pouvez aussi remplir vos gourdes avec l'eau des rivières, mais attention à ce qu'il n'y ait pas de bétail en amont. En général, j'emporte également une musette légère et pliable pour porter un petit surplus de nourriture occasionnellement ou le temps de trouver un endroit où bivouaquer et manger. Je le range dans une sacoche lorsque je n’en ai plus l’ utilité. Si vous souhaitez cuisiner, vous pouvez emporter un petit réchaud avec vous. Il existe des modèles compacts parfaits pour le bikepacking.

COMMENT CHOISIR SON MATÉRIEL LÉGER DE BIVOUAC ?

TENTE, SAC DE COUCHAGE ET MATELAS POUR LE BIKEPACKING

Si vous optez pour des nuits en extérieur, plusieurs options s'offrent à vous : tarp, hamac, bivouac, tente… À vous de tester ce qui vous convient le mieux. Les conditions météo et l'environnement peuvent vous orienter vers un choix ou un autre. Ma préférence reste la tente. Elle est souvent plus lourde que les autres options, mais elle permet de rester protégé des éléments. Un sac de couchage compact et approprié aux températures nocturnes de votre destination ainsi qu'un matelas isolant me semblent également être des indispensables. Pensez à prendre quelques rustines pour réparer votre matelas en cas de crevaison. Si vous souhaitez dormir avec un oreiller, un sac rempli de vêtements que vous ne portez pas la nuit peut faire l'affaire.

LES INDISPENSABLES POUR L'HYGIÈNE QUAND ON VOYAGE À VÉLO

Les indispensables à emporter sont la brosse à dent, le dentifrice et un savon de Marseille qui peut servir à se laver, mais aussi à nettoyer les vêtements. Des lingettes biodégradables peuvent aussi être une option intéressante pour un brin de toilette s'il n'y a pas de source d'eau dans votre lieu de bivouac. Je prends soin d'emporter avec moi une crème solaire, et parfois même un stick à lèvres, surtout lorsqu'il fait chaud et sec. Je privilégie les petits formats ou les échantillons, car ils sont très pratiques à transporter. En outre, je me procure également du shampoing sec et du dentifrice en pastilles. Cela me permet d'avoir tout ce dont j'ai besoin de manière compacte et facilement transportable. Pour les femmes, la cup me semble être la solution la plus pratique pour parer aux menstruations qui peuvent survenir lors d’un périple. La marque féminine Wilma que l'on félicite propose également un cuissard menstruel avec peau de chamois interchangeable.

ACCESSOIRES POUR LA SECURITÉ ET L'ENTRETIEN DU VÉLO

ACCESSOIRES POUR LA SÉCURITÉ À VÉLO

Emportez avec vous un kit de premiers soins avec bandages, pansements, lingettes antiseptiques, analgésiques et tout médicament personnel dont vous pourriez avoir besoin. Si vous passez en forêt, pensez également au kit pour retirer les tiques.  Prenez une frontale, même si vous ne comptez pas rouler de nuit, on peut parfois avoir des difficultés à trouver un lieu de bivouac ou prendre du retard sur son itinéraire. Elle sera également bien utile le soir dans la tente. Prévoyez quelques batteries de rechanges ainsi qu'un feu vélo arrière rouge et une veste haute visibilité pour la sécurité.

RÉPARER SON VÉLO LORS D'UN VOYAGE

Emportez quelques outils pour réparer votre vélo et kit de réparation en cas de pépin : pompe, chambres à air, rustines, démonte-pneus, multi-outils, maillon rapide...

Il est clairement recommandé de s'entraîner ou de suivre des cours de mécanique vélo avant de partir afin d'éviter tout désagrément. Il est par ailleurs impératif de savoir comment réparer une crevaison au minimum. Certains articles tels que du ruban adhésif, du fil et une aiguille, ou des colliers de serrage peuvent se révéler d'une grande utilité pour des réparations temporaires sur un sac défectueux, des vêtements déchirés ou des pièces de vélo dont vous n'avez pas de rechange, en attendant de pouvoir consulter un professionnel de la bicyclette.

RECHARGER SES APPAREILS ÉLECTRONIQUES

Il existe plusieurs méthodes pour recharger ses appareils électroniques. Une batterie externe me semble indispensable si vous ne vous arrêtez pas régulièrement au restaurant ou à l'hôtel. D'autres méthodes un peu moins fiables comme les panneaux solaires ou la dynamo permettent de recharger les batteries de vos appareils.

Pensez également à emporter un chargeur avec plusieurs ports USB, cela vous permettra de recharger plusieurs appareils à la fois lorsque vous aurez accès à une prise de courant.

IMPORTANT : TESTEZ VOTRE MATÉRIEL AVANT DE PARTIR !

Avant de partir en voyage, testez votre configuration de bikepacking sur une petite sortie. Cela vous permettra d'ajuster la répartition des poids ou de resserrer les sacoches qui bougent et voir si vous êtes confortablement installé sur votre monture.

JE VOUS SOUHAITE UN SUPER VOYAGE !

NATHALIE

Dans la même thématique
Ogarun : L'Innovation Merinos pour les Amoureux du Vélo
bikepacking Confort Marques

Dans cet article, plongez dans l'univers d'Ogarun, la marque lilloise qui réinvente l'expérience cycliste avec sa gamme de v [...]