Pompe à pied pour pneu vélo

Pompes à pied

Filtrer et trier
12 produits
Type de produit
Type de produit
2
1
9
Prix
Prix
-
Marque
Marque
2
1
1
1
1
3
2
1
Couleur
Couleur
2
1
1
1
2
Trier par
Prix habituel 19,33 €
Prix soldé 19,33 € Prix habituel
Prix habituel 28,99 €
Prix soldé 28,99 € Prix habituel
Prix habituel 38,66 €
Prix soldé 38,66 € Prix habituel
Prix habituel 4,83 €
Prix soldé 4,83 € Prix habituel
Prix habituel 48,33 €
Prix soldé 48,33 € Prix habituel
Prix habituel 43,49 €
Prix soldé 43,49 € Prix habituel
Découvrez tous nos conseils et guides d'achat pour l'entretien et l'équipement de votre vélo
Tous nos conseils
A découvrir ici
Prix habituel 57,99 €
Prix soldé 57,99 € Prix habituel
Prix habituel 25,13 €
Prix soldé 25,13 € Prix habituel
Prix habituel 19,33 €
Prix soldé 19,33 € Prix habituel
Prix habituel 33,83 €
Prix soldé 33,83 € Prix habituel
Prix habituel 15,46 €
Prix soldé 15,46 € Prix habituel
Prix habituel 120,83 €
Prix soldé 120,83 € Prix habituel

La pompe à pied est un outil essentiel pour le cycliste. Il est en effet indispensable de vérifier la pression de ses pneus de vélo fréquemment et de regonfler au besoin. Comment alors bien choisir son matériel ? Et comment gonfler correctement ses pneumatiques ?

Quelle pompe à pied choisir ?

Une bonne pompe à pied doit permettre de contrôler la pression de ses pneus et de les gonfler sans plus d’effort qu’il ne faut. Pour cela, elle doit avant tout avoir une grande capacité de pression. Les modèles les plus performants offrent jusqu’à 12 bars de pression. Un manomètre intégré est idéal pour ajuster avec précision le gonflage. Une pompe vélo à pied de qualité doit aussi être robuste et stable pour un meilleur confort d’utilisation. Il faut donc privilégier les matériaux de qualité. Une pompe à pied est généralement plus volumineuse qu’une pompe à main car elle ne se destine pas au transport. Toutefois il existe des modèles pliants compacts qui se rangent facilement.

Comment gonfler ses pneus vélo ?

Il est important de réajuster le gonflage de ses pneus très régulièrement, idéalement avant chaque sortie. Un pneu perd en effet normalement un minimum de pression, ceci même lorsque le vélo est inutilisé. Par ailleurs, il est bon de savoir qu’avec un pneu sous-gonflé ou à l’inverse surgonflé, les risques de crevaison sont plus importants et le confort du cycliste est compromis. Pour savoir quelle pression donner à ses pneus, il faut d’abord lire les inscriptions sur le flanc du pneu. Il est conseillé de respecter les valeurs minimales et maximales indicatives qui y sont inscrites en BARS ou en PSI. Puis, il faut prendre en compte votre poids et celui de vos bagages. Généralement, on considère que la pression idéale correspond à 10% du poids supporté par le vélo. Pour 75 kg par exemple, il faut un gonflage de près de 7.5 bars. Enfin, la pression recommandée pour les pneus de vélo dépend de la pratique. Une pression haute augmente le rendement mais use rapidement la gomme. Elle est privilégiée en compétition de vitesse. En revanche, une pression inférieure est plus confortable et est préférée pour parcourir de longues distances.

Pour plus de conseils, retrouvez notre guide : Tout savoir sur la pompe de vélo.